Georges Eeckhoud
Voyous de velours

Avant-propos et lecture de Ralph Heyndels.

Bruxelles n’a pas toujours été la capitale riche et moderne d’aujourd’hui. Avant, elle était habitée par des « voyous de velours », ces gars des Marolles, de Molenbeek, de tous ces quartiers populaires où les vauriens grouillaient. Laurent, issu de la bourgeoisie, au lieu d’être dégoûté par ces gamins des rues sales et bagarreurs, recherche assidûment leur compagnie. Il aime leurs corps, leurs muscles, leurs façons. Il ne partage pas le regard conformiste de ses pairs envers la plèbe. Lui veut vivre avec les voyous, non pas pour les sortir de leur condition d’origine, mais bien plutôt pour se retrouver au plus près d’une vérité sublime.

Ce récit nous est apporté sous la forme du journal de Laurent, retrouvé et commenté par un ancien ami, le député Bergmans.

120 x 190 mm
12 €

À paraître.

Dans la même collection