Jacques Roumain
La Montagne ensorcelée

Préface de Jean Price-Mars. 
Avant-propos et lecture de Dominique Lanni.

Hallucinant roman de la quête de la victime expiatoire par les hérauts du malheur, explorant entre catholicisme et vaudou les insondables croyances et ténébreuses angoisses des paysans, et devant au créole son rythme, son phrasé et sa puissance apocalyptique, La Montagne ensorcelée est sans doute le texte le plus vertigineux écrit par Jacques Roumain. Happé dans un tourbillon d’images par une prose d’une stupéfiante puissance d’évocation, le lecteur plonge dans un univers dont il parvient à s’extirper. Mais de cette plongée, il ne ressort pas indemne ; lorsque ses yeux se détachent de la dernière ligne, il halète, suffoque. Frappé de mutité, il étouffe un cri, comme ensorcelé et en proie à une indéfinissable torpeur.

Jacques Roumain (1907-1944) a publié un recueil de nouvelles, La Proie et l’ombre, un roman, Les Fantoches et le premier récit indigéniste La Montagne ensorcelée avant de faire paraître son chef-d’œuvre, Gouverneurs de la rosée.

Dominique Lanni est maître de conférences à l’Université de Malte où il enseigne la littérature française, les littératures francophones et les théories postcoloniales ainsi que les dramaturgies francophones contemporaines.

ISBN : 978-2-9532272-1-5
125 x 190 mm
98 pages
12 €

Commander

Dans la même collection