Vincent Placoly
La Vie et la Mort de Marcel Gonstran

Éclats de la mémoire d’un Martiniquais exilé à Paris dans les années soixante, au soir de sa vie, marquée par l’amour pour Eleonora, la prostituée bretonne, et éclats d’une conscience à jamais séparée de son origine, de sa terre et de sa lumière, La Vie et la Mort de Marcel Gonstran est une réinvention de l’écriture mémorielle. Dépassant la simple biographie, pour rendre compte d’une génération déracinée et déconsidérée, Vincent Placoly se revendique de la Négritude tout en la dépassant, et bouleverse les formes du roman pour imposer une littérature engagée, portée par une langue d’une poésie inédite, qui interroge l’homme, le souvenir, l’exil et la langue. « On ne choisit pas sa mémoire » nous dit Marcel Gonstran. Mais Vincent Placoly en saisit les traces dans une extraordinaire modernité littéraire qui questionne, encore, chacun d’entre nous.

Vincent Placoly, né en 1946 au Marin (Martinique), est l’auteur de trois romans et d’un recueil de nouvelles. Héritier d’Aimé Césaire, mais également d’autres littératures, notamment américaines, il a su imposer une écriture universelle et inédite aux Antilles. Il est décédé en 1992 à Fort-de-France. Un collège porte son nom à Schœlcher.

Né à Fort-de-France à la fin de la guerre, Max Rustal a fait ses études supérieures à Paris pour devenir ensuite enseignant au Lycée de Bellevue. Compagnon politique de Vincent Placoly, il partagea avec lui la passion pour les belles lettres.

Nicolas Pien est docteur en littérature française de l’Université de Caen Normandie et l’auteur de Le Clézio, la quête de l’accord originel ainsi que de nombreux articles sur Le Clézio, Beckett et Duras.

ISBN : 979-10-94898-06-2
120 x 190 mm
148 pages
14 €

Commander

Dans la même collection