Esthétique(s) Jazz
Animal Jazz Machine

Pourquoi cats, birds, racoons, singes et autres alligators, qui appartiennent à la mythologie du jazz et à son univers illustratif et linguistique, rencontrent-ils si souvent locomotives, steamboats remontant le Mississipi, automobiles lancées à toute allure et autres fusées futuristes ? Pourquoi le jazz est-il si souvent associé à la fois à un bestiaire animalier et à un univers mécanique avec rouages, pression, vitesse, explosion, vapeur et charbon… – aussi bien dans la musique (comme thème ou comme geste sonore), que dans le graphisme, le dessin animé, le discours critique, et même l’argot des jazzmen et leurs surnoms ? Pourquoi au cœur du jazz la bête rencontre-elle la machine ? Pourquoi le primitivisme embrasse-t-il la modernité ?

Voilà l’enjeu de ce livre : chercher à comprendre cette association a priori paradoxale entre le jazz, l’animal et la machine, qui traverse pourtant toute l’histoire du jazz jusqu’à aujourd’hui. Que révèle-t-elle au plan anthropologique et philosophique, voire idéologique ? Que signifient et que produisent ces tensions éthiques et esthétiques majeures qui, entre mécanique et bestialité, humanité augmentée et déshumanisation, dévalorisation artistique et subversion des codes esthétiques dominants, habitent la créativité jazz aussi bien musicale, que plastique ou cinématographique ?

Sylvie Chalaye est professeur à l’Université de la Sorbonne Nouvelle, où elle dirige le laboratoire « Scènes francophones et écritures de l’altérité » (SeFeA).

Pierre Letessier est maître de conférences et directeur de l’Institut d’Études Théâtrales à l’Université Sorbonne Nouvelle. Il est également metteur en scène.

ISBN : 979-10-94898-70-3
125 x 190 mm
204 pages
12 €

Commander

Dans la même collection