Laetitia Ajanohun
FRANCOFICTIONS
Théâtre

LE FAROTEUR

Il cherche les mots qui prolongent ses gestes.

Faut que ça frappe il se dit faut que ça frappe et que ça se déguise pour que plus jamais il ressente la douleur du bec cloué, du blocage ou de la malédiction.

Alors,

Il mélange ses parlers, ceux qui se cousent à la maison, avec ceux qui circulent, il vire le superflu, fait sauter les articles qui ralentissent la phrase.

De toute façon avec le féminin et le masculin il s’est toujours retrouvé en galère.

Et pour huiler le tout il glisse interjection à chaque étage.

Et là ça devient grand, l’homme est fort, il donne au français une moustache.

Moustache qu’ici on appelle nouchi.

 

CELLE QUI FAIT DE SON NEZ

Pas mal. Ceux qui se cousent à la maison : vernaculaire avec ceux qui circulent : véhiculaire.

Celle-là je te la vole. Je vous ai dit que j’étais en train d’écrire un abécédaire. Je vais l’appeler Francofictions.

 

Laetitia Ajanohun est née à Liège. Formée en Belgique en tant que comédienne, elle rejoint la compagnie française Les Bruits de la Rue dirigée par Dieudonné Niangouna. Très vite l’envie et l’urgence d’écrire se sont manifestées en elle tout comme son désir d’arpenter des ailleurs. Elle a publié Les Mots sont manouches chez Lansman et Le Décapsuleur dans la collection « Libres courts au Tarmac » chez Passsage(s).

ISBN : 979-10-94898-53-6
125 x 190 mm
56 pages
12 €

Commander

Dans la même collection